image facebook_logo_fr_7332

Identification Adherent



Identification Militant



twitter

cepac banniere_actus

Dijon le 24/11/2017,

Les représentants de l’intersyndicale CFDT – SNE CGC – CFTC – SUD – SU-UNSA ont été reçus ce jour, durant 2 heures, par Messieurs Jean-Pierre DERAMECOURT Président du Directoire de la CEBFC et Fabien CHAUVE Membre du Directoire en charge du pôle RH et de la communication, suite à notre sollicitation du 17/10/2017.

Nous vous rappelons que l’intersyndicale a été créée suite aux rencontres et à la demande des collègues du site de Besançon Artémis. L’objectif est de faire entendre la voix de 83% de nos collègues des services concernés qui se sont exprimés au travers de notre questionnaire ; ainsi, nous relayons la revendication de nos collègues concernés qui consiste à maintenir en l’état le site administratif de Besançon.

Pour lire la totalité du tract cliquez sur ce lien : ici

resultat enqute cebfc

Au-delà des faits énoncés et même si le Directoire a trouvé ces résultats frappants, nous n’avons pu que constater l’inflexibilité de la Direction qui ne souhaite absolument pas remettre en cause son projet de regroupement des services administratifs.

Aussi nous mettrons prochainement en oeuvre une réunion intersyndicale à Besançon, que nous positionnerons après les réunions des groupes de travail des 04 et 05 décembre, organisées par l’employeur, pour échanger sur les actions à venir.

Syndicat des Cadres et des Techniciens

qui aspirent à le devenir !

Véritable réseau professionnel, le SNE CGC se veut :
Influent, Indépendant, Efficace dans la discrétion, Constructif et Réaliste.

Première organisation syndicale chez les Cadres et en forte progression chez les Techniciens, le SNE CGC fonde son action sur une démarche d'écoute, d'échanges et de propositions, en phase avec la réalité des métiers de la banque d'aujourd'hui.

 Il a pour objectif d’instaurer un dialogue social de qualité, pour trouver des solutions favorables aux salariés, sans mettre en péril les équilibres économiques de la CEBFC.

Les élus du SNE CGC sont proches du terrain et occupent des emplois à responsabilité
au sein de la CEBFC.

Dans un contexte général d’attrition syndicale, le SNE CGC connaît une très forte progression du nombre de ses adhérents (+40% chaque année depuis 3 ans) !

Le dialogue social avec les organisations syndicales fait partie des relations normales au sein de l’entreprise.

Ne restez pas isolés, rejoignez-nous ! 

Pour lire notre tract complet cliquezici

Ci joint les élu(e)s et représentant(e)s SNE CGC à la CEBFC : 

elus cebfc

Toute l'équipe du SNE CGC CEBFC vous souhaite de passer de bonnes vacances...alt

bonnes vacances



:-)




La CEBFC a dégagé 70 millions d’euros de résultat net sur l’année 2016, une performance jamais atteinte…

La prime de 700€ demandée par les élus SNE CGC, pour TOUS les salariés n’aurait en aucun cas porté préjudice à la santé financière de la CEBFC (Coût estimé pour l’entreprise 1,5 millions d’euros).

Les élus SNE CGC considèrent que les propositions de la Direction ne constituent pas de mesures salariales à la hauteur de l’engagement et du travail de TOUS les salariés et parmi eux les Cadres et les Managers.

La CEBFC, 3ème Caisse d’Epargne de France au niveau des résultats commerciaux, se classe parmi les dernières en avancées sociales !
Les salariés exclus de cette NAO, sont les techniciens, les cadres, les managers et tous ceux qui gagnent plus de 35 000€/brut par an.

Les syndicats UNSA-SU, CFTC et SUD ont signé cet accord...

Le SNE CGC est le Syndicat qui défend les intérêts des techniciens, managers et cadres de la CEBFC !

Nous ne signons pas cet accord !

Pour lire notre tract complet cliquez : ici

nao

Lors de la 1ère réunion de négociation le 03/02/2017 nous avions informé la Direction que :
Notre syndicat refusera de cautionner par sa présence à la table des négociations le fait que
plus de la moitié du personnel ne bénéficiera pas de la mesure nationale dérisoire, fixée à
350 € brut réservée aux collègues dont le salaire est inférieur à 35 000 € brut.
Pour tenter de nous retenir, Monsieur CHAUVE a évoqué le fait que la Direction allait donner
suite à une et une seule de nos demandes : Il s’agit de l’octroi d’un salaire minimum pour les
Directeurs d’Agence fixé à 32 000 € brut avec une évolution possible à 34 000 € brut après un
an. Nous avons donc quitté la table des négociations.

Pour lire notre tract complet cliquez : ici