Identification Adherent



Identification Militant



twitter

Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Le 26 octobre , nous allons entrer plus précisément dans les négociations  sur les mobilités. 

Pour le SNE CGC, le préambule doit affirmer clairement que les mobilités doivent se faire sur la base du volontariat et ne doivent entraîner aucun départ contraint.

Il doit poser le principe de l’ouverture  au travail à distance ( dans des locaux de l’entreprise) pour favoriser l'affectation de collègues s’exprimant en ce sens lors de leur entretien (« je peux envisager une mobilité géographique si je peux travailler X jours par semaine/mois dans un lieu proche de mon domicile »).

Nous souhaitons que lors de l’entretien professionnel, un volet soit consacré aux contraintes personnelles et familiales du collaborateur.

Les points essentiel concernant la mobilité fonctionnelle

  • Engagement de la Direction de rechercher un poste de niveau de classification et responsabilité équivalentes/ au poste occupé, en tout cas de faire tous ses efforts pour répondre à l’un des trois vœux émis par le collaborateur.
  • Définition d’un parcours de formation individualisé avec un suivi destiné à améliorer l’adaptation du salarié et recherche de réaffectation en cas de grandes difficultés.
  • Mesures spécifiques et suivi renforcé pour les salariés en situation de handicap
  • maintien des modalités d'organisation du temps de travail pour les salariés à temps partiel y compris jours(s) non travaillé(s).

Les points essentiel concernant la mobilité géographique

Si le salarié choisit de ne pas déménager :

  • Remboursement des frais de transports en commun, des frais de parking et de péage
  • Paiement d'indemnités kilométriques si déplacement en véhicule personnel
  • Prise en charge de frais de double résidence en fonction de l’éloignement
  • Prime et Prêt personnel pour l'achat d'un véhicule propre : (hybride ou électrique)

Si le salarié choisit de déménager :

  • Le déménagement est indemnisé,  sous conditions de distance ou de durée de déplacement
  • Conges spéciaux : x jours ouvrés pour la recherche de logement, le déménagement et l’installation.
  • Prise en charge des frais de recherche du logement : frais de déplacement vers la ville d’affectation, frais d’hotel, frais d’agence immobilière (visites, état des lieux)
  • Prise en charge des frais liés à la prestation d’un déménageur, prime d’installation
  • Crédits conso et immobiliers : montant et taux revus
  • Aide à la recherche d’emploi du conjoint : bilan de compétence, prise en charge cabinet de placement
  •  Prise en compte des conséquences du handicap sur les capacités de déplacement du salarié en situation de handicap
  • Recherche des aménagements possibles des horaires de travail et des possibilités de travail à distance.

Demandes de primes liées aux mobillités : dont le principe, les montants et les modalités de versement sont à débattre

 Départs volontaires : les dispositifs sont nombreux : aménagements de fin de carrière, ruptures conventionnelles individuelles et collectives, plan de départs volontaires, plan de sauvegarde de l'emploi avec des obligations plus ou moins lourdes pour l'employeur. A ce stade du projet, afin de ne pas faire naître d'espoirs insensés,  ces questions ne seront pas à notre avis à l'ordre du jour.