Identification Adherent



Identification Militant



twitter

Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Nous avions informé la Direction  lors de la 1ère réunion de négociation : notre syndicat refusera de cautionner par sa présence à la table des négociations le fait que plus de la moitié du personnel ne bénéficiera pas de la mesure nationale dérisoire, fixée à 350 euros réservée aux collègues dont le salaire est inférieur à 35 000 euros.

Pour tenter de nous retenir, Monsieur BERGTHOLD a évoqué le fait que la Direction allait donner suite à d’autres demandes. Il s’agirait de l’octroi d’un supplément de  dotation au CE (environ 50 000 euros, pour 2017 uniquement !) afin de permettre l’octroi cette année de quelques chèques vacances …

Cette mesure sera bien peu couteuse pour l’employeur puisque la mesure « one shot » promise pour 2017 rapportera aux bénéficiaires moins de 1 euro net par jour !

« La politique de la chaise vide » n’apporte rien aux salariés , c’est vrai, mais elle a le mérite de restaurer notre dignité et de manifester notre fort mécontentement contre «  la politique des poches vides » qui s’arrête aux portes des Directoires. Sauf revirement improbable de nos dirigeants, nous ne serons donc pas présent à la table des négociations le 16 mars.