Identification Adherent



Identification Militant



twitter

2131

La goutte d'eau qui fait déborder le vase ! L'étincelle qui met le feu aux poudres ! Il ne faut pas trop tirer sur la corde, elle pourrait casser ! Voilà bien des adages ou expressions populaires qui résument parfaitement l'état d'esprit actuel des directeurs d'agence de la CEPAL !

Cela fait bien longtemps que les directeurs d'agence acceptent tout sans broncher, sans sourciller mais l'invective proférée récemment à leur encontre « Les situations non régularisées sous 10 jours feront l’objet de sanctions à l’attention des Directeurs d’Agences » les a particulièrement froissés pour ne pas dire agacés !

Mais attention, il serait trop facile et injuste d'incriminer, l'auteur de cette menace, la cause est beaucoup plus profonde, plus pernicieuse !

Non seulement, tout est lié à une surcharge de travail inadaptée, à un sous-effectif chronique dans les agences, à l'accumulation d'objectifs par chaque département vers les agences, à l'inutile pression "hiérarchico-pyramidale" mais surtout à la culture de l'urgence, à la dictature du court terme (tout devient prioritaire, la priorité de la journée sera remplacée le lendemain par une nouvelle injonction, elle aussi prioritaire !)

Le management au Benchmark (dont on dit qu'il n'existe plus !!!) est plus pernicieux encore: désormais fini les objectifs ! L'enjeu serait d'être le premier en production ou…éviter d'être le dernier pour ne pas se faire couper la tête…

Au milieu de tout cela, non seulement le DA doit concilier la dignité et la santé des collaborateurs des agences (et c'est le plus important) dont il faut souligner l’engagement et le dévouement sans faille mais aussi la qualité du service à la clientèle, les valeurs de l'entreprise, tout en respectant à la lettre les obligations règlementaires de plus en plus contraignantes et ubuesques, l'exposant ainsi à tout moment à des sanctions injustifiées !

Le DA sait pertinemment qu'il endosse d'énormes responsabilités mais ne serait-il pas trop facile de l'accuser d'être la cause de tous les maux ?

Claude Angelo DUMONT

Délégué syndical SNE/CGC/CEPAL

Ce tract en pdf. pdf3