Identification Adherent



Identification Militant



twitter

2131La négociation sur l'intéressement s'est déroulée en cinq actes, les 17 mai, 31 mai, 7 juin, 14 juin et 20 juin.

Pascal POUYET, toujours accompagné de sa ravissante garde féminine a eu le courage et l'honnêteté dès le 1er round, que dis-je dès le 1er acte… d'indiquer que l'intéressement à venir serait "moins disant" en raison de l'alourdissement conséquent de la fiscalité sociale tout en précisant que la CEPAL ne pourrait pas supporter intégralement une telle charge !

Cette franchise a créé dès le début des négociations une vive tension, associée, de part et d'autres à des incompréhensions, compte tenu du côté très technique de l'intéressement !

En effet, non seulement les critères retenus sont nombreux et complexes mais la rédaction d'un tel accord demande de respecter le droit et une ponctuation mal appropriée, peut changer considérablement le sens de l'accord

C'est ainsi qu'au fil des rounds que dis-je des scènes… les parties se sont données coup pour coup !

Le 4ème round, au cours d'une réunion CE, largement consacrée à la négociation sur l'intéressement fut le plus rude et le plus disputé, la direction sans mettre un genou à terre s'est souvent retrouvé coincée dans les cordes et a dû céder sur pas mal de points !

Le 5ème round malgré de belles et vives réactions, était plus apaisé !

Malgré les améliorations apportées au fil des discussions, l'intéressement rédigé par la direction repose sur tout un ensemble de critères complexes dont l'auteur aurait mieux fait avant de créer cette merveille, d'aller se défouler sur un sac de frappe ( même un énarque de bonne famille n'aurait pas imaginé une telle prose, dans ses rêves les plus fous!)

Nous nous tenons à votre disposition pour vous donner en détail les critères de cet intéressement qui malaxent RBE réalisé et RBE budgété diminué du coût du risque, résultat net IFRS positif après impôts et comptabilisation de l'intéressement de la RSP, ratio de solvabilité Européen COREP-Common solvency, taux des DRC complets et conformes, baromètre BNSC, taux d'adresses électroniques, taux des numéros de téléphones portables etc.

Il s'en suit un mode de calcul qui comprend plusieurs paramètres et pourcentages ainsi qu'un ajustement lié à la RSP (Réserve Spéciale de Participation) bien critiquable mais adouci au fil de la négociation

Bien entendu de nombreuses simulations ont été développées et si toutes les conditions sont remplies, l'intéressement, dans sa 1ère année 2013, pourrait être proche de l'intéressement 2012, surtout en cas de distribution de dividendes de la part de BPCE

Il est important que vous sachiez que si aucun accord n'est trouvé entre la direction et les organisations syndicales, il n'y aura pas d'intéressement pour les salariés de la CEPAL, c'est pourquoi le SNE/CGC va signer cet accord mais si d'aventure, l'intéressement 2013 n'était pas à la hauteur, il vous reste une solution…cela s'appelle pudiquement un mouvement social pour ne pas dire une grève ! Ce n’est pas très correct mais frapper une fraction de seconde après le gong, ça rappelle à votre adversaire que vous êtes toujours là, vif et lucide, prêt à en découdre !!!

Claude Angelo DUMONT

Délégué syndical SNE/CGC/CEPAL

Ce tract en pdf. pdf3