Agenda du SNE CGC

Septembre 2016
L Ma Me J V S D
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2

Prochain Evenement du SNE CGC

Aucun événement

Identification Adherent



Identification Militant



twitter

CE ALSACE- LES 7 ERREURS DE LA RENTREE

Imprimer PDF

Le salarié est un (super)héros. Il lui arrive de se glorifier de son "calvaire quotidien". Les vacances permettent de reprendre souffle ? Faudrait pas garder trop longtemps le bénéfice de ce repos sponsorisé par l’employeur !

Eviter les erreurs qui nous feront replonger dans ce stress que nous considérons parfois comme tellement valorisant !


ET DONC EVITER DE :


N°1 : Ramer toujours plus vite !

Rentabilité, efficacité : le travail comme l’obligation de courir un cent mètres par minute. La performance maximum, dès la première seconde du retour de vacances, reprise du cycle infernal : fatigue qui augmente = efficacité qui baisse.

L'alternative : Préférer Le bien vivre au boulot:  ralentir de temps en temps, déconnecter (du numérique comme de son environnement immédiat) quelques minutes par jour, laisser l'esprit vagabonder, céder à un moment e convivialité entre collègues. 

 

N°2 - Replonger direct !

Pas de question sur les priorités ni sur le quotidien professionnel ! ça dysfonctionne ? pas grave il faut juste être engagé à fond !

L’alternative: Faire le point sur la pratique professionnelle, chercher d’autres options et en finir avec des fonctionnements pas toujours optimisés, tester, faire valider. Décider de prendre le temps de bien faire ! 

 

N° 3 - patauger dans la morosité !

Pas question de se passionner au quotidien, plutôt cultiver l’ennui et soupirer aigrement sur les aspects pénibles et les contraintes de la vie professionnelle.

L’alternative: conserver certains petits plaisirs des congés, ou leur trouver des remplaçants. A la pause : repos, sport, lecture, partage entre collègues… ne pas hésiter à prendre l’initiative.

 

N°4 - Passer ses journées en apnée !

Les pauses déjeuner, c’est pas pour s’amuser : pas de répit : malbouffe devant l’ordi ou rendez-vous important qui flattent l’égo. Retour rapide garanti de la fatigue morale et intellectuelle…

L’alternative: la pause déjeuner pour nourrir ses besoins de détente et de déconnection, voire d'appartenance, par un repas partagé juste pour le plaisir; favoriser ainsi le bien-être et par ricochet, l’efficacité !

 

N° 5- Louvoyer en eaux troubles !

Reprendre son rôle pro dès le 1er jour (victime, sauveur, persécuteur, critique, bien-pensant..) les relations de travail ? un pilier des jeux de pouvoir – croire qu’il n’y a pas de changement possible, médire et persifler .

L’alternative: indulgence, empathie, tolérance à autrui. Nos convictions et principes ne valent pas plus que ceux des autres. Laisser à l’autre le droit à ses valeurs, appliquer les nôtres expliquer, dialoguer. Choisir des relations bénéfiques, limiter autant que possible les confrontations difficiles et éloigner ainsi une des principales sources de stress.

N°6 - Sombrer dans l’aigreur
Sauter à pieds joints dans une vision plus vinaigre que chamallow de la vie professionnelle. focaliser sur le négatif, oublier les petits et grands instants favorables de nos journées,-entretenir la mauvaise humeur et cultiver l’affligeant pour finir affligé.
L’alternative: apprendre à savourer les moments sympas, drôles, intéressants, constructifs, instructifs etc. de nos journées. savourer ces petites sources de plaisir et de satisfaction.

N°7 Fermer les écoutilles et souffrir en silence

Ecarter la moindre possibilité de gagner en bien-être. Les vrais durs baissent la tête et endurent un labeur quotidien valorisant parce qu’il est pénible !

L’alternative: passer à l’action pour rechercher la satisfaction professionnelle. Et prendre soin de soi et des autres.

LOI TRAVAIL : CA DONNE QUOI A LA CEA?

Imprimer PDF

Le

Le projet de « loi travail » sera définitivement adoptée aux alentours du 20 juillet.
Certaines mesures pourraient avoir un impact sur nos conditions de travail
et sur le dialogue social à la CEA, dans un contexte économique difficile.

 

1. Temps de travail 

  • Les 35h restent la référencePour les h. sup, l'entreprise pourra, par un accord, baisser la majoration de salaire à 10% (le taux légal de majoration étant de 25%). 

  • La durée maximale quotidienne de travail pourra, par accord, être augmentée de 10 à 12 h, en cas d'activité accrue ou pour des motifs liés à l'organisation de l'entreprise.

  • Il sera aussi possible, toujours par accord, de passer à une moyenne hebdomadaire de travail de 46 heures  sur 12 semaines 

2. Accords d'entreprise et référendum 

  • Un accord d'entreprise, pour être valide, devra être signé par des OS représentant plus de 50% des suffrages aux dernières élections (SU en CEA). 

  • les syndicats représentant au – 30% des suffrages exprimés aux dernières élections (CFDT et SNE CGC ensemble en CEA) pourront initier un référendum auprès des salariés pour valider un accord qui n’est pas signé par des OS représentant au moins 50% des suffrages exprimés aux dernières élections

  • L'accord sera validé s'il est approuvé par les salariés à la majorité des suffrages exprimés  

4. Accords de préservation et de développement de l'emploi  

  • Il sera possible, par accord d'entreprise, de revoir l'organisation du travail, (notamment durée et de rémunération) , en vue de préserver ou développer l'emploi. Seul garde-fou: le maintien de la rémunération mensuelle des salariés !

  • Cet accord primera sur le contrat de travail.  L'employeur pourra licencier le salarié qui refuse la modification de son contrat.

  • L'accord pourra prévoir une clause "de retour à meilleure fortune" prévoyant "les conditions dans lesquelles les salariés bénéficient d'une amélioration de la situation économique de l'entreprise à l'issue de l'accord".   

5. Licenciement économique 

  • Les critères justifiant un licenciement économique sont revus.

  • Il suffira de 4 trimestres consécutifs de baisse de chiffre d'affaires significative, par rapport à la même période l'année précédente, dans les entreprises comptant 300 salariés et plus.  

11. Congés exceptionnels   

  • Certaines durées de congés exceptionnels sont modifiées. 

  • pour le décès d'un enfant : 5 jours (contre 2 actuellement) ;

  • pour le décès du conjoint ou partenaire de PACS, du père, de la mère, du beau-père, de la belle-mère, d'un frère, d'une soeur : 3 jours (contre 2 aujourd'hui)

  • 2 jours pour l’annonce du handicap d’un enfant 

17. Télétravail – charge de travail des salariés au forfait jour  

  • Télétravail : Engagement d'une concertation nationale sur ce thème, avec les OS, avant le 1er octobre 2016.

  • Elle portera aussi sur l'évaluation de la charge de travail des salariés en forfait jours, les pratiques liées aux outils numériques et les modalités de fractionnement du repos quotidien ou hebdomadaire. 

 

18. Droit à la déconnexion .

  • A partir de 2017, le droit à la déconnexion  devra être abordé lors de la négociation annuelle d'entreprise sur la qualité de vie au travail

  • Dans les entreprises de plus de 50 salariés, s'il n'y a pas d'accord d'entreprise abordant le droit à la déconnexion, obligation de signer une charte sur le sujet

CE ALSACE - ETES-VOUS CIGALE OU FOURMI ?

Imprimer PDF

Afficher l'image d'origine LA CIGALE ET LA FOURMI ....

En parallèle au projet d’accord d’intéressement, qui prévoit le versement d'un pourcentage à définir du RBE - RISQUES, augmenté sur la base de trois critères commerciaux, la direction de la CEA propose de nouvelles modalités d’abondement en cas de versement dans le PEE : le plafond de la contribution patronale serait relevé à 450€,  mais pour 1 euro épargné, 1 euro serait versé, et non plus 2 !

Lire la suite...

CEBFC - Résultats des Elections CE et DP

Imprimer PDF

Un Grand Merci ! A tous les collègues de la CEBFC ! 

Vous avez voté en nombre pour ces élections
et tous les Représentants du SNE-CGC
vous 
remercient chaleureusement !!!
Nous sommes la 2éme organisation syndicale de CEBFC

vue1

( Pour lire notre Tract cliquez sur le tableau )


CEBFC - ELECTIONS PROFESSIONNELLES

Imprimer PDF

Du 31 Mars 2016 au 08 Avril 2016 :

ELECTIONS PROFESSIONNELLES EN CEBFC

VOTEZ POUR LE SNE-CGC ! 

" WHAT ELSE " !

(Cliquez sur l'image pour voir notre Profession de Foi ) 

image site_sne_cebfc

CEALSACE - VOTRE CONFIANCE NOUS HONORE

Imprimer PDF

Voter est une vraie chance, que nous pouvons apprécier à la lumière des évènements de ces derniers mois. Vous avez voté en nombre pour ces élections. On peut en conclure que vous avez pris la mesure des enjeux qui sont les nôtres pour les prochaines années:

  • Evolutions de nos métiers dans le cadre d’un monde numérique,

  • Contexte économique et réglementaire toujours plus rude pour les banques,

  • Risque toujours présent d’une fusion qui remettrait en cause nos emplois, nos repères, nos accords d’entreprise, notre organisation.

LE SNE CGC A  PROGRESSE DE 2, 73 % - NOUS VOUS REMERCIONS

Lire la suite...